Présentation

L’Eglise de la Petite Folie

L’Eglise de la Petite Folie est une maison de disques fondée en 2002 par Maëlle et Arnaud Le Gouëfflec. Dès le début, le graphiste Gildas Secretin (également musicien sous le pseudonyme de Garden with lips) se joint à eux, signant la majeure partie des visuels. La rencontre avec le compositeur John Trap va marquer un tournant : il devient l’architecte du son de la plupart des disques.

Issue du DIY des années 90, avant d’évoluer vers un son de plus en plus travaillé, elle construit un catalogue entre chanson, pop, rock, refusant tout cloisonnement, et s’aventurant parfois sur des terres expérimentales, fidèle à une ligne voulue par les artistes et défendue par eux.
En quinze ans, L’Eglise de la Petite Folie a publié une trentaine d’albums, déclinés sous différents supports (CD, Vinyl, K7 + digital), du rock psychédélique de Delgado Jones and the Brotherhood à la pop intimiste de Garden With lips, de la new wave de Centredumonde à la mélancolie claire obscure de La Boîte à ooTi, des chansons d’Arnaud Le Gouëfflec aux compositions en cinemascope de John Trap, en passant par les chansons pour enfants de Chansons tombées de la Lune ou les rencontres expérimentales des Sessions Fantômes.

En marge de son catalogue officiel, elle a également publié plus de 150 curiosités, en CDrs ou digital.

"Le label s’appelle L’Eglise de la Petite Folie : pas pour les gardiens du temple rock.
Comme son délicieux nom le suggère, L’Eglise de la Petite Folie n’aime pas trop la normalité. En témoignent les productions résolument décalées, à commencer par celles du prolifique taulier, Arnaud Le Gouëfflec, que le label brestois 100 % DIY distille depuis déjà plus de dix ans."

Jérôme Provencal, LES INROCKS